Etre musicien et travailler le lâcher-prise

31 octobre 2018 0 Par admin6675

Lors d’une soirée avec des amies, je m’efforçais d’expliquer le lien entre la musique et ce fameux lâcher-prise. Il est vrai l’explication semble assez hasardeuse mais en tant que musicien ce lien me semble évident. Je vais essayer à travers cet article de vous expliquer ma façon de voire les choses; Un exercice un peu périlleux pour moi !!!

Les Sons et les chiffres :

Selon une études SOFRES :

Seulement 7 % des français joue de la musique régulièrement mais fort heureusement 95 % déclarent en écouter régulièrement

Je m’adresse donc au 93% qui ne joue pas d’un instrument afin de leurs montrer les bienfaits de l’apprentissage d’un instrument pour leur bien-être mental.

De nos jours, nous devons faire face quotidiennement à une vie stressant, les transports, les exigences professionnelles de plus en plus oppressante, les enfants, le manque de temps pour soi, les sollicitations numérique, les amis, la famille et bien entendu notre meilleur ami le smartphone.

 

Nous l’utilisons 2,3h par jour en moyenne malgré que notre cerveaux est fait pour fonctionner de manière monotâche ( pour 97% des personnes )

Distraire continuellement notre cerveau est néfaste pour notre concentration, notre capacité de réflexion et alimente le stress.

Et si nous utilisions ce temps numérique autrement ?

Un son qui guérit ???

le son est matériel, il s’agit d’une onde qui se déplace dans l’air jusqu’à nos oreilles que l’on appelle  la « Pression acoustique ». Tous les sons ont leur propre fréquence. Notre corps est un émetteur mais également un récepteur . (Coeur, Poumons, vibration des cellules, système nerveux, langage etc … ) tous ces organes sont de véritables instrument de musique.

Une étude du CNRS montre les effets de la prosodie sur le récepteur du message. L’expérience montre qu’une même phrase dit avec un sourire, provoquera pour 63 % un sourire chez l’auditeur.

C’est le principe de la musicothérapie, soigner l’être par le son.

Et si nous travaillons notre bien-être par l’apprentissage d’un instrument ?

La méditation :

En méditation, nous apprenons à notre cerveau à ne pas se focaliser sur les pensées quel soit négatives ou positives. Lors de la méditation, notre cerveau émet des fréquences que nous pouvons mesurer.

En pleine activité, les ondes produites sont de 14-30 Hz. Quand nous sommes dans un état méditatif les fréquences descendent à 4-8 hz.

Mais revenons  au lâcher-prise. La méditation est un apprentissage au lâcher-prise car c’est bien durant la méditation que nous exerçons notre cerveau à laisser aller toutes nos idées.

Comme en méditation, l’apprentissage d’un instrument demande beaucoup de pratique. La progression est lente mais néanmoins passée cette phase d’apprentissage, le musicien est un même niveau que  le méditant. Il commence à se libérer de la technique et à prendre du plaisir dans l’exercice de la pratique.

Quand le musicien est libre de sa technique, il peut se laisser aller au lâcher-prise. Je préciserai même que le lâcher-prise est un outil essentiel pour lui et il l’utilise à différentes occasions :

 

  • Pour improviser : le musicien doit écouter son coeur et doit laisser la technique de coté. Pour réellement improviser le musicien déploie les mêmes techniques que le méditant. il doit lâcher-prise sur ses pensées ( ne pas réfléchir à la technique, ne pas penser au jugement des autres, ne pas penser à être performant etc …. )
  • Pour la composition : Le musicien doit s’armer de patience car la composition est un art délicat. Il doit attendre le moment opportun pour créer sa mélodie. Avant, elle ne sera pas réussite et Après c’est trop tard !!!!
  • Pour aller sur scène : Tous les musiciens ont le « traque » avant de passer sur scène. Une fois le show parti il est impossible de faire marche arrière, ni d’aller plus vite. Le concert doit se dérouler à la vitesse des morceaux. Le musicien doit lâcher-prise et se connecter avec les membres du groupe pour fournir la mélodie et la rythmique que le public attends !!!

Et vous, quels outils, techniques, astuces utilisez-vous pour lâcher-prise ?